E-cigarettes dans les affaires – une solution acceptable ?

Les e-cigarettes font désormais partie intégrante de la vie quotidienne. Elles ont transformé une proportion considérable d’anciens fumeurs en vapoteurs.

Ce n’est pas étonnant, car les e-cigarettes offrent de nombreux avantages par rapport aux cigarettes de tabac. Mais le vapotage est-il acceptable dans le contexte professionnel ? Nous avons fait la lumière sur ce sujet et vous expliquons pourquoi le vapotage devrait même être privilégié dans le monde des affaires.

Qu’est-ce que le vapotage ?

Le vapotage consiste à fumer un liquide aromatisé à base de nicotine. Il existe de nombreuses marques de cigarettes électroniques et des milliers de saveurs. 

Où acheter une cigarette électronique ?

La vente de e-cigarette est accessible en ligne dans les boutiques spécialisées sur le vapotage.

réunion de travail

E-cigarette et business – est-ce que cela va ensemble ?

L’e-cigarette permet au vapoteur de consommer de la nicotine sans utiliser de produits du tabac. Bien sûr, l’utilisation de la cigarette électrique est également possible sans nicotine, mais la plupart des vapoteurs la considèrent comme une alternative à la cigarette traditionnelle. C’est justement dans le milieu professionnel qu’elle a quelques avantages à offrir.

La cigarette électrique, une alternative au tabac.

Dans les lieux de travail, la présence de fumeurs est souvent perçue comme une nuisance. Elle peut même être néfaste pour la santé des non-fumeurs qui se trouvent dans un espace confiné. D’où l’intérêt de la cigarette électrique. En effet, elle permet de permettre aux fumeurs d’occuper un espace ouvert sans pour autant gêner les autres.

Les avantages de la e-cigarette dans les affaires

Odeur : la fumée de tabac froide peut fortement polluer l’atmosphère d’une réunion d’affaires. Surtout si l’une des personnes présentes fume et l’autre non. Les jours frais et humides en particulier, une forte odeur se dégage et reste collée aux vêtements. Avec la vapeur de l’e-cigarette, c’est différent. Comme la plupart des vapoteurs mélangent eux-mêmes leur liquide, ils ont recours à un grand choix d’arômes différents. Des fruits aux boissons en passant par les bonbons, tout ce qui a du goût est possible.

Discrétion : il est interdit de fumer dans la plupart des bâtiments publics. C’est également le cas dans de nombreux bureaux et salles de réunion. Ne serait-ce qu’en raison du risque d’incendie, il est indispensable de quitter la pièce pour fumer une cigarette. Toutefois, si les deux partenaires commerciaux sont des vapoteurs et que le vapotage ne leur paraît pas gênant pendant la discussion, rien ne s’oppose à ce qu’ils partagent une e-cigarette. Bien entendu, la mesure est également déterminante, car il devrait principalement s’agir d’affaires.

Apparence : dans une conversation, une cigarette a rapidement un « caractère de bar ». Même si les deux partenaires commerciaux sortent pour fumer, cela interrompt à chaque fois la conversation et donc le flux des négociations. Selon le modèle, l’e-cigarette est nettement plus élégante. Un petit modèle argenté ou noir laqué peut devenir un joli accessoire.

Le vapotage est-il en principe autorisé au bureau ?

Étant donné qu’un bureau, à l’exception du service public, est généralement un établissement privé, l’employeur peut décider lui-même, par le biais de son droit de domicile, si les employés peuvent vapoter ou non. En règle générale, les salariés devraient toutefois vapoter exclusivement pendant les pauses et ne pas tirer sur leur e-cigarette pendant le travail. En effet, le temps de travail est consacré à l’exécution des tâches. Si l’e-cigarette reste à portée de main toute la journée, on devient vite un « vapoteur permanent ». Les loisirs sont plutôt destinés à cela. On se lève, on vapote 5 minutes et le reste de la journée on garde le pied au plancher. On se retrouve avec une vaporette entre les dents même quand on n’a pas envie de fumer. C’est pour ça qu’on ne peut pas dire que cela soit un loisir.

Conclusion :

L’e-cigarette et les affaires sont donc beaucoup plus faciles à concilier que ne l’était la cigarette traditionnelle. Elles sont moins « lourdes » et peuvent même, si toutes les parties sont d’accord, constituer une introduction informative à un entretien d’affaires. Dans le monde de la cigarette électronique, il n’est pas rare de croiser des personnes qui consomment de la cigarette électronique alors qu’elles sont en plein repas d’affaires.
Deux raisons à ce phénomène :

La première est que l’e-cigarette ne se dissimule pas dans un paquet cartonné, elle est discrète et ne prend pas de place. Résultat : on peut fumer tranquillement sans dérangeant les autres.

La seconde raison est que la cigarette électronique peut devenir un sujet de discussion entre les deux partie et apporter une certaine complicité.

About the Author: Alain

La cigarette électronique m'a permis d'arrêter la cigarette classique. Depuis, je tiens à jour ce blog pour ceux souhaitant aussi passer le cap !